Pourquoi attendre qu’une situation dégénère en litige avant de consulter un avocat ? L’avocat, membre en règle du Barreau, vous informe sur les lois et règlements, vous conseille et, si nécessaire, vous représente à la cour.


La grande majorité des avocats agissent le plus souvent comme conseillers pour prévenir et régler des situations problématiques, ou comme médiateurs et conciliateurs pour éviter à leurs clients de longs procès ou des procédures aussi complexes que coûteuses devant les tribunaux. 90 % des litiges se règlent avant d’aller à la cour, mais souvent alors que des frais importants ont été encourus.

Surtout, votre avocat est là pour chercher avec vous la meilleure solution pour vous sortir d’une situation problématique. Lorsque vous lui confiez un mandat, demandez-lui si la situation peut être réglée par la justice participative avant d’avoir recours aux tribunaux. Consulter un avocat en temps utile peut vous éviter bien des problèmes et des pertes de temps et d’argent. Établir dès le départ une relation basée sur la confiance et la franchise est donc primordial.

Si vous n’avez pas les moyens de retenir les services d’un avocat pour gérer tout votre dossier, vous pouvez aussi consulter brièvement un avocat pour déterminer combien il en coûterait pour qu’il vous représente, que ce soit pour une partie seulement ou pour la totalité du dossier. Vous pouvez discuter avec lui des arrangements possibles quant à ses honoraires.


La rencontre avec votre avocat

Savez-vous comment économiser du temps et de l’argent en préparant vos rencontres avec votre avocat ? Voici quelques trucs :

D’abord, préparez-vous soigneusement. Par exemple, rassemblez toutes les informations et les documents que vous possédez en lien avec votre situation. Notez les événements dans l’ordre où ils se sont déroulés et décrivez les faits en détail. Écrivez aussi les noms et les adresses des témoins potentiels, s’il y a lieu, et dressez une liste de questions à lui poser. Lors de votre rencontre précisez clairement vos attentes.

Vérifiez si vous avez une couverture d’assurance frais juridique à même votre assurance propriété ou votre assurance sur vos biens. Si oui, apportez la documentation avec vous pour que votre avocat puisse l’utiliser.

Voici quelques questions que vous pourriez poser à votre avocat lors de la première rencontre :

  • Quels sont mes droits et mes obligations ?
  • Est-ce que ma cause est défendable ?
  • Est-ce que le problème peut être réglé autrement que devant les tribunaux ?
  • Quelles sont toutes mes options ?
  • Quelle sera la durée du processus ?
  • Quels sont les coûts prévus ?
  • Quels sont les délais prévus ?
  • À quel tribunal dois-je m’adresser ?
  • Si je vais en cour, qu’arrivera-t-il si je perds ? Ou si je gagne ?

Confiance et communication

La confiance et la communication sont les deux éléments les plus importants dans la relation avocat-client. Voici quelques questions à vous poser à cet égard :

  • Vous sentez-vous respecté, écouté et considéré par votre avocat ?
  • Sentez-vous que votre avocat fait équipe avec vous ?
  • Fait-il un effort pour vous expliquer clairement ce qu’il fait pour vous ?
  • Si vous lui laissez un message, vous rappelle-t-il dans un délai raisonnable ?
  • Êtes-vous en mesure de suivre l’évolution de votre dossier ?

Si en cours de mandat quelque chose vous met mal à l’aise, discutez-en rapidement avec votre avocat pour préserver cette relation de confiance.

Aller devant les tribunaux exige une bonne connaissance de soi et des conséquences que cette expérience peut avoir sur vos finances, votre santé et votre entourage. Avec votre avocat, déterminez votre profil client, ce qui peut vous aider à y voir clair et trouver le mode de prévention et de règlement de différends qui vous convient.

Si vous changez d’avocat en cours de processus, le nouvel avocat aura besoin de prendre du temps pour bien étudier votre dossier. De plus, il se peut qu’il ne puisse pas reprendre exactement là où vous vous étiez arrêté avec son prédécesseur. Sachez que votre dossier vous appartient et que vous pouvez le reprendre à tout moment. Toutefois, il vous faudra payer pour les services dont vous avez bénéficié jusque-là et, selon où en est le processus, il peut y avoir des frais.

Consultez la brochure La relation client-avocat publiée par le Barreau du Québec pour en savoir plus sur la relation client-avocat et comment celui-ci peut vous aider.

Pour encore plus de conseils sur comment bien se préparer à une première rencontre avec son avocat, visionnez l’épisode Rencontrer son avocat pour la première fois de la série Le Droit de savoir.


Est-ce que tous les avocats peuvent me conseiller sur les services en lien avec la justice participative ?

Oui, selon le Code de déontologie des avocats, ces derniers ont le devoir de conseiller leurs clients sur les meilleures façons de régler une situation. Ce ne sont pas tous les avocats qui sont médiateurs accrédités ou qui exercent le droit collaboratif. Toutefois, votre avocat a le devoir de vous renseigner, et peut au besoin, vous diriger vers un avocat expérimenté vers le mode de prévention et de règlement des différends qui vous convient.


Comment choisir votre avocat ?

Consultez la section Trouver un avocat ou un médiateur.


Le Barreau peut vous aider

Si vous n’êtes pas d’accord avec la facture d’un avocat ou que vous avez des bonnes raisons de croire que votre avocat a commis une faute déontologique, et que vous avez tenté de lui en parler, sans succès, le Bureau du syndic du Barreau du Québec peut vous aider. Pour en savoir plus sur les recours qui s’offrent à vous dans de tels cas, consultez le site Web du Barreau :
www.barreau.qc.ca/fr/public/protection.

 

À la tweetosphère

Partagez votre opinion concernant #VotreJustice sur Twitter !